Nics

- Les municipalités riveraines du Saint-Laurent
  • No d'identification : DL0266
  • Sexe : Présumé mâle
  • Naissance : Vers 1980
  • Connu depuis : 1989
  • Adopté depuis : 2014
0266_D_BL94-092-33-1
0266_D_BL98-110-16 2
0266_D_BLV110809_1307_0
0266_G_BL99-066-19 0
0266_G_BLV050803_1003_0
0266_G_BPJ090814_1065_0

Ses traits distinctifs

Le profil de la crête dorsale bien marquée de Nics a légèrement changé en 1998, avec l’apparition de ses deux nouvelles encoches dans la partie postérieure de sa crête.

Son histoire

Lors de notre première rencontre en 1989, Nics était encore gris, mais déjà de bonne taille. Il a pâli progressivement pour devenir tout blanc à la fin des années 1990. Sa crête dorsale est toutefois demeurée foncée, facilitant son identification. Le changement de couleur chez les bélugas, soit le passage du gris au blanc, survient entre l’âge de 12 à 16 ans. Nics serait donc né vers 1980.

Ses associations et les secteurs qu’il fréquente laissent croire que Nics est un mâle. Comme les autres mâles adultes de la population, il vit pendant l’été dans des bandes composées essentiellement de mâles. Il fait partie de l’un des deux réseaux de mâles qui fréquentent le fjord du Saguenay, son embouchure ainsi qu’une partie de l’estuaire jusqu’aux Escoumins. Les membres de ces réseaux ne se mêlent pas aux autres réseaux de mâles, même si leurs territoires se superposent.

À l’intérieur de ces réseaux, les mâles adultes forment des bandes de compagnons plus ou moins fidèles avec les années. Ces associations jouent possiblement un rôle dans la vie reproductive des bélugas. Les compagnons les plus réguliers de Nics sont les mâles DL0218 et DL0670.

La suite de l’histoire de Nics nous apprendra beaucoup sur l’évolution de la vie sociale des bélugas. Par exemple, qui seront ses compagnons de vie? C’est en comprenant comment vivent les bélugas que nous serons en mesure de mieux les protéger.

Observé(e) régulièrement avec:

Historique des observations de Nics

Dernières nouvelles

  • AUGUST 27, 2016

    The summer of 2016 – our 32nd season at sea with the belugas – was once again rich in encounters and surprises. Observations include a sighting of Nics on August 27. Although we do not yet have a biopsy to confirm Nics’ sex, the way its history is unfolding, its associations and the sectors it frequents give us increasing confidence that Nics is indeed a male.

    August 27, 2016: we’re sailing in the mouth of the Saguenay, near Îlet aux Morts when we see Nics in a herd of about sixty individuals, including white as well as young gray adults. We also recognize DL0218 – a male from the Saguenay and longtime companion of Nics – as well as Trèfle, a male from the “Downstream Boys” network observed most frequently between Tadoussac and Les Escoumins.

    The animals are highly active, a “scene” that is representative of our other encounters with young male herds. Some belugas poke their heads above the surface as if to spy on us, others raise their tails out of the water. They dive and resurface several times in a tide rip, where their prey are probably trapped. An hour later, the tide shifts and the current wanes. The animals’ behaviour changes: they head lazily downstream, taking advantage of the current of the outgoing tide.

    Update : November 28, 2017

Le parrain

  • Les municipalités riveraines du Saint-Laurent

    Les municipalités riveraines du Saint-Laurent ont adopté solidairement Neige, Nics, Bilou, Cica et Solidaire (2014).

    Beauharnois; Bécancour; Candiac; Carleton-sur-Mer; Charlemagne; Chute‐aux‐Outardes; Châteauguay; Contrecoeur; Grande Rivière; La Pocatière; Lanoraie; Les Bergeronnes; Louiseville; Lévis; Matane; Montmagny; Montréal; New-Richmond; Notre-Dame-des-Sept-Douleurs; Percé; Pincourt; Port-Cartier; Québec; Repentigny; Rimouski; Saint-André; Saint-Zotique; Sainte-Anne-de-Sorel; Sainte-Anne-des-Monts; Saint‐Ignace‐de‐Loyola; Saint‐Siméon; Salaberry-de‐Valleyfield; Sept-Iles; Sorel-Tracy; Tadoussac; Varennes

    En cliquant sur les noms ci-dessous, découvrez les textes, dessins et vidéos des enfants des écoles primaires participantes dans le cadre du concours Notre béluga s’appelle… sur Facebook.

    Neige a été nommé par la classe d’adaptation scolaire de l’école Saint-Alexandre de Port-Cartier.

    Nics a été nommé par les classes de 5e et 6e année de l’école Élisabeth Turgeon de Rimouski.

    Bilou a été nommé par la classe de 3e année de l’école de Ste-Thérèse-De-L’Enfant-Jésus de Saint-Jérôme.

    Cica a été nommé par la classe de 2ième année de l’école de la Ruche de Lévis.

    Solidaire a été nommé par la classe de 5ième année de l’école Our Lady of Pompei de Montréal.

    0259_FicheBox_gagnants7

    0266_FicheBox_gagnants6

    1308_FicheBox_gagnants8

    1852_FicheBox_gagnants4